Veuillez retourner l’e-cigarette à l’endroit où elle a été achetée, où elle sera échangée immédiatement. En cas de problème, veuillez nous contacter directement.

Vous devriez pouvoir trouver des boîtes de recyclage Salt spéciales dans les magasins où nos produits sont vendus. Si ces boîtes sont difficiles à trouver, utilisez les boîtes de recyclage de piles ordinaires ou d’autres endroits où les déchets électroniques sont acceptés. En aucun cas, les e-cigarettes ne doivent être jetées avec les ordures ménagères !

Cela dépend fortement de l’utilisateur, mais en général, une seule e-cigarette devrait vous durer aussi longtemps qu’un à deux paquets de cigarettes traditionnels.

Cela dépend de la fréquence de vos bouffées et de leur durée. C’est comme un verre d’eau, vous pouvez le boire tout de suite ou prolonger ce processus sur une plus longue période – tout dépend de la façon dont vous l’abordez. En général, une e-cigarette Salt permet de tirer 450 bouffées. Conformément à la réglementation européenne, la quantité maximale de e-liquide dans une e-cigarette jetable est plafonnée à 2 ml, ce qui se traduit directement par le nombre de bouffées disponibles.

Nous utilisons des ingrédients de la plus haute qualité pour nos e-liquides : nicotine de qualité médicale, arômes de qualité alimentaire, glycérine végétale, propylène glycol.

Nos e-cigarettes sont conçues par nos ingénieurs en Europe et sont fabriquées en Chine.

Bien qu’il ne soit pas inoffensif, les principaux praticiens de la santé publique, les ONG de lutte contre le tabagisme et les organismes de réglementation du monde entier reconnaissent que le vapotage est beaucoup moins dangereux que le tabagisme : 95 % moins dangereux, selon Public Health England. Cela s’explique par le fait que les principaux produits toxiques de la fumée de cigarette sont créés par la combustion, alors que les e-cigarettes vaporisent.

Fumer des cigarettes combustibles implique de brûler des feuilles de tabac séché pour créer une fumée inhalable, et c’est cette combustion qui crée les substances toxiques à l’origine de maladies et de décès. Si le vapotage et le tabagisme peuvent tous deux fournir de la nicotine, c’est la fumée créée par la combustion des feuilles de tabac séché qui entraîne la formation de goudrons toxiques et cancérigènes. Comme l’a dit Michael Russell, chercheur scientifique et pionnier de l’étude de la dépendance au tabac : « les gens fument pour la nicotine mais ils meurent à cause du goudron ». Le vapotage ne fait pas appel à la combustion, mais à l’aérosolisation d’un liquide, ce qui constitue une différence fondamentale. Le vapotage, bien qu’il ne soit pas inoffensif, ne produit pas de goudron et, selon Public Health England, il est estimé être 95 % moins nocif que le tabac combustible.

Panier